Pourquoi en mon sens le veganisme est une solution

Alors pour commencer j’ai pas l’avantage d’avoir une jolie plume, d’avoir les mots justes et précis ou d’avoir une belle prose. J’écris cet article juste pour tenter d’ouvrir les yeux, pour instruire et éduquer les gens sur le sujet du végétarisme/veganisme et tout ce qui touche de près ou de loin à la cause animale. J’me pose pas comme étant la sacro-sainte parole de la cause, j’en ai pas les connaissances ni la prétention.
Donc j’vais pas y aller par quatre chemins et je vais juste écrire comme je parle et parler comme je pense.

Je ne vais mettre aucune image parce qu’ici c’est pas du tout le but de vouloir choquer ou quoi, les recherches et l’envie de participer au mouvement doit venir de vous, j’suis qu’un moyen sur internet parmi tant d’autres pour vous rapprocher de la cause et ça se trouve j’vous la ferai fuir. En cas, je ne veux absolument pas défendre mes idées par la violence visuelle, ce ne sont pas mes valeurs et je ne suis personne pour décider de la façon dont je dois m’adresser aux autres individus en les invectivant alors que je ne tiens pas ma propre parole, je ne suis pas le sujet et l’objet de ce combat, je ne suis qu’un intermédiaire. Je serai donc ouverte à toute autre proposition de solution dans la mesure où elles conviendront à mes exigences morales.

L’important dans ce titre c’est le « une solution » et pas « la solution » en effet si le veganisme propose de nombreuses solutions face aux problèmes dont le monde fait face quotidiennement il n’en est pas nécessairement l’unique solution ni même la plus simple. Par exemple la pénurie d’eau, de nourriture dont l’Afrique est souvent sujette ou même quand l’Occident vit à crédit pendant une moitié d’année car nous consommons plus qu’il nous est recommandé de faire.

Pour autant le veganisme n’est pas créateur d’emploi, n’est pas non plus la réponse à la crise économique mondiale. Pour la simple et bonne raison qu’un mouvement aussi important n’est pas anticipable, tout comme anticiper la bourse du jour au lendemain, au mois prochain n’est pas envisageable. On peut donc alors se demander comment l’anticipation d’un renouveau par le changement radical de notre façon de vivre et consommer peut-être étudié comme LA solution qui pourrait résoudre les problèmes de dettes économiques mondiales.
J’ai pas de notions de finance et économie donc j’approfondirai pas ce point qui me parait aberrant  mais quand même défendu par certains vegan notamment Jihem Doe qui défend son point de vue par la création de nouveaux emplois. (??) On ne sait pas lesquels mais admettons que des emplois pour le moment fictifs seront crées. On est au moins sûrs que de nombreux postes réels seront supprimés.

Le veganisme c’est tout simplement une cause pour laquelle il ne faut pas donner de faux semblants. C’est une cause qui existe et qui se bat pour des convictions morales point. Pas besoin de se voiler la face derrière des arguments qui n’en sont pas et qui seront facilement debunkables car pas convaincants du tout. La santé, l’économie et bien d’autres fausses excuses. La base du veganisme comme dit plus haut c’est l’empathie de l’autre, de la vie, c’est disons l’antonyme de l’individualisme qui n’a d’autre objectif que d’enrichir (pas forcément lucrativement parlant) l’individu unique, soi.

De plus il existe de nombreux points négatifs liés à une transition vers le veganisme. Le point social n’est pas à négliger. Toute personne qui vous dira que le veganisme n’est pas compliqué à atteindre se foutra ouvertement de votre gueule parce que la force de la pression sociale et de l’environnement dans lequel on vit est telle qu’il faut une volonté d’acier pour pouvoir se défaire des préceptes de la société.

Ce n’est un nouveau concept pour personne la société et les autres individus contrôlent plus ou moins notre vision de celle-ci grâce à l’influence qu’ils exercent sur nous.
c’est sans étonnement qu’on doit affronter presque quotidiennement des proches, des connaissances catégoriser le jambon comme non animal, ou le poisson comme inconscient. C’est certainement parce que les publicitaires réussissent bien leur publicité après tout on aimerait croire que porcs, « volailles » et autre bétail ne voudraient pas d’un autre avenir que les abattoirs dans lesquels ils sont promis. Les spots publicitaires, les courts-métrages arborent des prosopopées grotesques d’animaux dansants souriant et expliquant la conception de leur propre mort, au service de l’homme comme si leur présence sur Terre nous était due. En effet ces procédés sont comme de la poussière dans les yeux, on nous vend une vie exemplaire au service de notre alimentation, la viande, les protéines animales étant primordiales pour notre survie et notre système immunitaire, sans celles-ci on souffrirait visiblement de carences.

Quant à la forme de votre lutte pour les animaux, certains sont persuadés que celle-ci ne va pas sans violence d’autres ne se prononcent pas sur le sujet et une majorité silencieuse pense qu’il faut laisser la lutte s’immiscer dans les esprits et que le temps fasse son chemin. Le problème étant que nous ne possédons pas le monopole de la lutte. Nous ne sommes pas les victimes de la cause et nous n’avons donc pas le droit d’utiliser la parole des animaux comme nous le voulons. De notre façon de procéder dépend directement la vie des animaux, leur avenir, leurs droits; il est donc évident et impératif d’adapter son discours et son fond à chacun des interlocuteurs.

Pour clore le sujet, le noyau de la cause se trouve dans la force de vos convictions, de vos valeurs morales. Vous aurez beau vous torturer l’esprit à vouloir convaincre par la force des arguments aussi nombreux soient-ils, vous aurez souvent tort aux yeux de votre interlocuteur, non pas par la forme de votre discours (pour une fois) mais par son fond, vous vous apprêtez à confronter une personne non convaincue par tous les arguments cités plus hauts. En bref, il faut arrêter de prétendre des arguments biaisés au veganisme qui tirent la cause vers le fond quand au final ce n’est juste qu’une question de morale personnelle (qui si on me propose une alternative valable allant dans le même sens moralement aura ses limites).

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s